Sélectionner une page

Les réglages pour de la photo animalière

Les réglages pour de la photo animalière

C’est décidé, tu as envie de sortir avec ton boitier pour shooter quelques oiseaux. Mais là, juste au moment du départ, tu as un doute.
Quel réglage pour obtenir le meilleur de son boitier et avoir des photos nettes et piquées ?
La première chose à faire est de choisir son mode photo. Le mode priorité à l’ouverture est de loin mon préféré. 80% de mes photos sont prises dans ce mode. Pour les paysages, c’est le mode idéal. Tu contrôles l’ouverture, donc ta profondeur de champ, l’appareil s’occupe du reste. En photographie animalière c’est aussi le mode à utiliser contrairement à l’idée reçue : oublie le mode vitesse.

Le mode priorité à l’ouverture

Tu le sais, une photo pour moi sans contrôler  son arrière-plan est une photo ratée. Je règle mon ouverture au maximum, en général, f/2.8, j’augmente les ISO même quand il fait beau, disons 400 isos et je laisse le boitier calculer la vitesse, ou je passe en mode iso automatique en bloquant la valeur base. Pour garder une bonne exposition, l’appareil n’a pas le choix : il monte en vitesse. Ce qui est parfait pour la photo d’oiseaux en général. De plus, le fait de gérer l’ouverture, permet de contrôler la lumière surtout si celle-ci charge rapidement.

Le Mode manuel :

C ‘est le mode à sélectionner quand on veut contrôler tous les paramètres d’exposition. Cela permet parfois de se sortir de conditions de prises de vises difficiles que le boitier ne comprends pas. Mais aussi de partir sur de la photo creative, le cas le plus typique en photo animalière : un oiseau avec des ailes floues et le corps net.

Le mode priorité vitesse

Ce mode peut-être utile quand on veux absolument avoir une vitesse d’obturation précise pour garder un sujet net. Photos de colibri par exemple ou de rapaces au décollage… ça peut aller très vite.

Paramètre pour la photographie animalière.

D ‘une maniere générale, il faut que La vitesse d’obturation soit de 1/1000s pour obtenir des animaux en mouvement nets. Pour les oiseaux ça monte même jusqu’à 1/4000 .
Bien sûr, si l’animal et au repos sur une branche ou dort, inutile de monter sur de telles vitesses.
Quand les oiseaux sont en vol, l’arrière plan est souvent assez loin, dans ce cas, tu peux passer sur une ouverture plus fermée (f/8) Cela augmentera immédiatement la profondeur de champ et t’aideras à obtenir un cliché net sans pour autant sacrifier un joli flou d’arrière plan.

  • Twitter

 

L’autofocus

Pour la photo animalière et plus particulièrement  la photos d’oiseaux, tu dois mettre ton autofocus en mode continue (AI-Servo cher Canon). Dans ce mode l’appareil fera la mise au point en permanence sur le sujet afin d’avoir la mise au point la plus précise possible.

Le mode rafale

En animalier, c’est le mode que tu dois enclencher par défaut. Mais attention, ne fais pas comme les photographes en herbe. Les rafales doivent être courtes, précises. Cela t’apporte deux énormes avantages :

  • c’est moins bruyant. D’ailleurs non boitier est réglé en mode silencieux. C’est mieux pour la faune.
  • ça te fait beaucoup moins de photos à trier une fois arrivé chez toi.

Pour faire simple : Attention à ce que j’appelle la crise de « déclenchite aiguë » !

  • Twitter

©Copyright 2020 @Laurent Martineau
Contact
Mentions légales

Restez informé !

Restez informé de l'actualité et des nouveautés du site.

Votre inscription est enregistrée